Contactez-nous

Université McGill, Département de génie chimique, Wong 4300

3610 rue University, Montréal, QC, Canada H3A 0C5

Tel 514.398.4275 Courriel corinne.hoesli@mcgill.ca

  • LinkedIn Social Icon

LABORATOIRE DE BIOINGÉNIERIE DES CELLULES SOUCHES - Université McGill

© 2019 Tous droits réservés

Membres actuels

MaruArias.png

Maru Arias a complété un B.Sc en biochimie en 2012 de l'Université Concordia. En tant qu'étudiante Co-op et après avoir obtenu son diplôme de premier cycle, elle a acquis expérience de recherche et industrielle dans les industries pharmaceutique (PerkinElmer, MediMAbs et Boehringer Ingelheim) et cosmétique (L’Oréal). Elle est retournée aux études universitaires pour consolider et approfondir ses expériences de recherche et industrielles à l'Université McGill. Elle a complété une maîtrise en génie biologique et biomédical en trois termes avec une lourde charge de cours obtenant une moyenne de 4.0. Ses travaux de maîtrise portaient sur des modèles de prédiction de l’adsorption de protéines basés sur une analyse statistique et numérique des valeurs mesurées dans la littérature.

Candidate au PhD

Maru Arias

Son projet du doctorat compris le développement, fabrication et l'optimisation de procèdes d’encapsulation cellulaire destinés à des applications thérapeutiques.

Description du projet

20190719_124600.jpg

Omar a obtenu un baccalauréat en génie chimique portant sur les produits pétrochimiques en 2016.

Candidat à la maîtrise (thèse)

Omar Bashth

L'objectif du projet d'omar est le développement de stratégies de modification de surfaces grâce à la conjugaison de biomolécules pour capter et promouvoir l'adhésion de cellules progénitrices endothéliales (CEPs) sur des biomatériaux vasculaires. L'objectif à long terme est de concevoir des endoprothèses (stents) biorésorbables qui favorisent la ré-endothélialisation de surface pour éviter la resténose et la thrombose.

Description du projet

Ariane_1.jpg

Ariane a complété ses études de premier cycle en génie chimique à l'Université McGill en 2016. Elle a travaillé comme stagiaire de premier cycle sous la supervision de la Prof. Corinne Hoesli sur un projet intitulé Interactions between immune cells and alginate beads.

Candidate à la maîtrise (thèse)

Ariane Beland

Ariane étudie les effets du flux sur les cellules endothéliales dérivées de cellules souches pluripotentes induites (CSPi) dérivées de patients atteints du syndrome de la progéria Hutchinson-Gilford.

Description du projet

Olivia est née et a grandi à Montréal, Québec. Pendant ses études de premier cycle, elle a travaillé sous la supervision de la  Prof. Corinne Hoesli et du candidat au doctorat Mohamed Elkhodiry.  Son projet portait sur l'évaluation du potentiel d'adhérence de cellules progénitrices endothéliales sur plusieurs peptides dérivés de la matrice extracellulaire.

Candidate à la maîtrise (thèse), co-supervisée par le Prof. Girard-Lauriault

Olivia Bowden

Olivia étudies les interactions cellules-surfaces dans le contexte de la production de cellules dendritiques pour l'immunothérapie du cancer.

Description du projet

Jonathan a complété ses études de premier cycle en génie chimique à l'Université Laval, à Québec. Il a travaillé comme étudiant d'été sur plusieurs projets incluant la fabrication de vaisseaux sanguins (Prof. Diego Mantovani), la différentiation de cellules souches pluripotentes induites (Prof. Alain Garnier) et le vieillissement vasculaire (Prof. Corinne Hoesli). Il a ensuite obtenu une maîtrise en Bioingénierie à l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) sous la supervision de Prof. Matthias Lütolf.

Candidat au PhD

Jonathan Brassard

Jonathan travaille sur la conception d’un pancreas artificielle afin de traiter le diabète de type 1.

Description du projet

Kurtis est un étudiant de troisième année en génie chimique à l'Université McGill. En plus de travailler au laboratoire Hoesli, il a également effectué un stage chez Caprion Biosciences, une organisation de recherche clinique offrant des services de surveillance immunitaire. Dans ses temps libres, il est un amateur d’impression 3D qui aime aussi beaucoup l’escalade.

Stagiaire de premier cycle - supervisé par Mohamed Elkhodiry

Kurtis Champion

Les recherches de Kurtis portent principalement sur l'amélioration de l'endothélisation des endoprothèses vasculaires. En particulier, elles mettent l’emphase sur des stratégies de chimie de surface pour créer des matériaux biofonctionnels qui encouragent la capture et la prolifération de cellules progénitrices endothéliales (CPE).

Description du projet

 Lisa Danielczak a complété son baccalauréat en sciences à l'Université de Waterloo. Elle a travaillé comme technicienne dans des laboratoires en Ontario, en Angleterre et à Québec avant de venir à McGill, où elle travaille depuis 2008.

Technicienne de laboratoire

Lisa Danielczak

Lisa travaille sur plusieurs projets, incluant l'ingénierie d'un pancréas bioartificiel vascularisé.

Description du projet

Mohamed a complété un baccalauréat ès sciences en génie chimique en 2015 à L'université américaine de Sharjah, Sharjah, Émirats Arabes Unis. Pendant ses études de premier cycles, il a travaillé dans le laboratoire du Prof. Alhusseini où son projet de recherche portait sur la modification de surface de nanoporteurs pour la livraison de chimiothérapies.

Candidat au PhD

Mohamed Elkhodiry

Mohamed étudie l'utilisation de cellules progénitrices endothéliales pour promouvoir l'endothélialisation de prothèses vasculaires via la modification de surface. L'objectif du projet est de créer une nouvelle génération d'endoprothèses qui non seulement préviennent la sténose, mais favorisent également la guérison vasculaire.

Description du projet

Mustafa est un étudiant de troisième année en bioingénierie et il spécialisé en biomécanique et biomatériaux. Auparavant, il a travaillé comme stagiaire au laboratoire de nanoélectronique et nanomatériaux du professeur Thomas Szkopek au département de génie électrique, Il a recherché, conçu, assemblé et testé des capteurs d’eau précis et leurs emballages.

Stagiaire de premier cycle - supervisé par Stephanie Fernandez

Mustafa Fakih

Le projet consiste à améliorer la conception mécanique du dispositif de greffe perfusable pour le traitement du diabète de type I. De plus, il cherche à modifier le dispositif pour permettre l'utilisation de plusieurs vaisseaux afin d'améliorer l'échange de nutriments et de gaz entre les vaisseaux et les îlots pancréatiques macro-encapsulés.

Description du projet

Stephanie a complété un baccalauréat ès sciences en biochiie en 2010 à l'Université McGill. Elle a ensuite complété un deuxième baccalauréat à McGill en génie chimique en 2014. Son projet de recherche de premier cycle, effectué dans le laboratoire du Prof. R. Leask, incluait l'utilisation de la microscopie à force atomique pour mesurer la rigidité des cellules endothéliales comme marqueur potentiel de la maldie.

Candidate au PhD - co-supervisée par Prof. Richard Leask

Stephanie Fernandez

​Stephanie a amorcé des études de maîtrise en 2014 et a effectué un transfert au programme de doctorat en septembre 2015. Son projet de recherche actuel porte sur le développement d'un dispositif de perfusion pour le traitement du diabète de type 1. Son travail combine l'encapsulation d'îlots pancréatiques et des méthodes d'impression 3D afin d'améliorer l'efficacité des transplantations d'îlots.

Description du projet

Julia Manalil a complété un baccalauréat en sciences (Honours) en biochimie avec spécialisation en biotechnologie en 2014 à l'Université de Waterloo. Pendant ses études de premier cycle, elle a acquis du savoir-faire en biologie moléculaire et synthétiques grâce à un stage co-op au Hospital for Sick Children à Toronto et grâce à sa participation dans l'équipe iGEM de Waterloo. Elle a complété une maîtrise en génie chimique en 2018 à l'Université de Waterloo. Sa thèse est intitulée Investigation of excipients for the stabilization of HSV-2 vaccine candidate ACAM529.

Candidate au PhD, co-supervisée par Prof. Bruno Gaillet, Université Laval

Julia Manalil

Julia étudie la différenciation de cellules progénitrices endothéliales grâce au développement d'outils génétiques pour le traitement des maladies cardiovasculaires.

Description du projet

Brenden a complété ses études en génie chimique en hiver 2018, avec spécialisation en biotechnologie. En été 2015, il a travaillé comme stagiaire de recherche sous la supervision du Prof. Milan Maric sur la synthèse et le développement d'un polymère mélangé avec réaction pour des applications comme matériau-barrière dans l'entreposage d'huiles industrielles. En 2016, Brenden a travaillé sous la supervision de la Prof. C. Hoesli et de Stephanie Fernandez.  L'objectif de son projet était de caractériser et d'optimiser une encore de sucre soluble pour la vascularisation de tissus implantables.

Candidat au doctorat

Brenden Moeun

L'objectif du projet de Brenden est de développer des méthodes de bioimpressiond d'hydrogels tels l'alginatecontenant des cellules pour la thérapie cellulaire du diabète.

Description du projet

Will est un étudiant en quatrième année de bioingénierie à l'Université McGill. Dans ses temps libres, il aime faire le tour de Montréal et essayer différents restaurants de boulettes.

Stagiaire de premier cycle - supervisé par Gad Sabbatier

William Pang

Will étudie actuellement l’interaction cellule-surface des cellules souches mésenchymateuses (CSM).

Description du projet

Ray est originaire de Toronto, Ontario et il a obtenu un baccalauréat en génie chimique à l'Université de Waterloo. En-dehors du laboratoire, Ray aime cuisiner, regarder des films et faire de l'exercice.

Candidat au doctorat - co-supervisé par le Prof. Christopher Moraes

Raymond Tran

​Ray cherche à comprendre et optimiser la différenciation de cellules souches pluripotentes induites (CSPi) en cellules pancréatiques de type bêta en étudiant les effets de propriétés de surface, de signaux solubles et des dimensions des cultures.

Description du projet

Nabil Zeidan a obtenu son baccalauréat de sciences en biologie en 2009 à l'Université Concordia. En 2012, il a terminé sa maîtrise en immunologie sous la supervision du Dr. Alexander Abdelnoor de l'Université Américaine de Beyrouth, à Beyrouth, au Liban. Sa thèse s'intitulait : L'effet de l'atorvastatine sur la survie des allogreffes cutanées et des cellules à croissance tumorale chez la souris. En 2019, il a terminé son doctorat à l'Université de Montréal sous la supervision conjointe du Dr. Denis Claude Roy et de Vibhuti Dave. Sa thèse s'intitulait: Le rôle de la signalisation de ThPOK et des récepteurs des cellules T dans le devenir des lignées de cellules T CD4 par rapport à CD8.

 

Stagiaire postdoctoral

Nabil Zeidan

Nabil travaille sur un projet industriel multidisciplinaire visant à mieux comprendre les effets des propriétés de surface sur les immunothérapies contre le  cancer à base de cellules dendritiques. Ces travaux sont réalisés dans le cadre de protocoles GMP.

Description du projet